L’achat d’une propriété est l’un des actes les plus importants de la vie d’une personne. Il nécessite un important investissement économique et du temps, et englobe une série de procédures qui peuvent être complexes. Par conséquent, dans cet article, nous allons essayer de définir les étapes nécessaires pour effectuer la signature du contrat d’achat d’une propriété.

Le contrat de vente est un document sur lequel il est certifié que le vendeur livre la propriété à l’acheteur en échange d’une somme d’argent qui a été préalablement convenue. De cette façon, l’acheteur devient le propriétaire légitime de la propriété. Il s’agit d’un accord privé entre l’acheteur et le vendeur dans lequel les droits et obligations des deux sont établis.

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau logement, chez Sonneil, nous vous accompagnons à chaque étape du processus d’achat, de la première conversation téléphonique à la remise des clés.

Conseils pour conclure un contrat d’achat d’une propriété

Avant de signer le contrat d’achat d’une propriété, une série d’étapes doit être effectuée que nous détaillons ci-dessous:

  • Vérifiez le statut juridique de la propriété en demandant une note simple au registre foncier.  La note simple nous donnera des informations sur des aspects tels que : qui possède la propriété, dans quel état de conservation se trouve la propriété, si elle est libre de charges, ou si le propriétaire a le certificat d’habitabilité et de certification énergétique nécessaire.
  • Signature d’un avant-contrat.  Ce n’est pas une étape obligatoire, mais c’est très conseillé, surtout dans le cas où un prêt hypothécaire doit être formalisé. Au moyen du avant-contrat ou de dépôt, l’opération d’achat et de vente est assurée, car il est convenu entre les parties d’une avance sur la valeur totale du bien. De cette façon, si le vendeur manque à ses obligations, il devra rembourser le montant anticipé en double exemplaire, tandis que, si le défaillant est l’acheteur, il perdra le montant de l’avance. 
Contrat d'achat d’une propriété

Après ces procédures, le contrat de vente de logement est rédigé, puis l’acte public doit être formalisé devant un notaire, car, bien qu’il ne s’agisse pas d’une procédure obligatoire, il est fortement recommandé de le faire car il offre une sécurité juridique. De plus, l’acte public est le seul document qui permet l’enregistrement de la propriété dans le registre foncier.

La formalisation de l’acte public doit être suivie par toutes les parties qui sont intervenues dans l’opération : acheteur, vendeur, agent immobilier et avocat (le cas échéant), le représentant de la banque et le notaire. Dans cet acte, nous procédons à la signature officielle de l’acte et à la remise des clés à l’acheteur.

La dernière étape du processus d’achat et de vente serait d’aller au registre foncier pour enregistrer la propriété.

Que doit inclure le contrat d’achat?

Il est très important que les clauses soient correctement rédigées, car de cette façon, d’éventuels conflits juridiques peuvent être évités. Nous détaillons quelles sont ces données essentielles du contrat de vente d’un logement:

  • Données personnelles des parties concernées: nom et prénom, pièce d’identité nationale, adresse et numéro de téléphone de contact. Dans le cas où la vente est effectuée par un couple marié sous le régime de la communauté de biens, bien qu’il soit possible d’une seule signature, le plus conseillé est que les deux soient présent et signent devant le notaire pour éviter d’éventuels problèmes futurs.
  • Vérification du titre de propriété. Toutes les informations concernant la propriété doivent être incluses. Alors, la légalité du titre de votre propriété puisse être démontrée (au moyen du titre de la propriété, d’une note simple, etc.).
  • Informations détaillées sur la propriété. Dans cette clause, les données suivantes doivent apparaître: référence cadastrale et mètres carrés, numéro de la propriété enregistrée, adresse de la propriété, si elle est à jour avec les paiements ou s’il y a des frais, la situation et l’état de la propriété, etc.
Contrat d'achat d’une propriété
  • Le prix de la propriété qui a été convenu. Information sur le prix final de la propriété, le montant mensuel à payer, les frais supplémentaires et les intérêts. En outre, il faut préciser si un contrat de dépôt a été signé avant le contrat de vente et de quel montant.
  • Date de livraison. La signature du contrat et la livraison de la propriété ne se font pas le jour même, mais la remise des clés est formalisée ultérieurement. Par conséquent, il doit être spécifié dans le contrat quel jour la livraison du bien sera effectuée.
  • Taxes et dépenses. Cette clause précisera toutes les dépenses liées à la vente. Elle aussi détaillera qu’elles doivent être payées en fonction de ce qui a été convenu entre l’acheteur et le vendeur. Il est extrêmement important que, s’il y a des frais sur la propriété, ils soient reflétés dans la clause d’annulation ou d’expiration. Sinon, ils seraient à la charge de l’acheteur.
  • Pénalités. Cette clause précisera comment les parties peuvent être pénalisées en cas de rupture de contrat.