+34 965 030 870 hello@sonneil.com

La ventilation naturelle est une option de plus en plus choisie pour contrôler la température à l’intérieur des maisons. Les préoccupations concernant la protection de l’environnement et l’économie d’énergie (et d’argent) sont à l’origine de cette tendance.

Nous vous expliquons comment vous pouvez améliorer la ventilation naturelle à la maison et en quoi cela vous sera bénéfique. Profitons des bonnes températures en Espagne et nettoyons l’air de notre maison de manière écologique!

Avantages de la ventilation naturelle

Le naturel est toujours mieux que l’artificiel. Regardez les avantages de ventiler votre logement avec l’air extérieur (et tous les désavantages de ne pas le faire):

Économisez de l’énergie… et de l’argent

Rien que pour cette raison, cela en vaut la peine, n’est-ce pas? Lorsque vous évitez les systèmes mécaniques qui consommes de l’énergie, il est clair que vous cessez de dépenser de l’argent sur votre facture d’électricité.

En effet, les systèmes de ventilation qui exploitent les flux d’air naturels sont à la mode dans la conception architecturale et la rénovation de bâtiments et de logements. Comme au Eastgate Centre du Zimbabwe, qui s’est inspiré du système de ventilation utilisé par les termites!

Plus de santé

Sans ventilation adaptée, une humidité excessive peut se coincer dans votre logement et générer de la moisissure. L’humidité est le terreau idéal pour les polluants tels que le pollen, la poussière ou même le monoxyde de carbone.

Avec la ventilation naturelle, le courant d’air fait circuler les particules en suspension et les acariens. Et pas seulement ça. La lumière du soleil combat les micro-organismes. Ouvrez, ouvrez les fenêtres!

Ventilation naturelle

Préservez votre logement

La ventilation est nécessaire pour éliminer la vapeur d’eau que nous produisons en respirant, en cuisinant, en allumant un feu… Si la vapeur d’eau ne sort pas de la maison et s’accumule, elle peut endommager la structure, l’isolation ou les finitions de votre logement.

Ventilation naturelle: comment y parvenir

Il y a plus que l’ouverture des fenêtres. Voici quelques conseils pour optimiser la ventilation naturelle de votre logement. Croyez-nous: vous allez le constater.

Ventilation croisée

Qui n’a pas entendu parler de la ventilation croisée? Dans la section suivante, nous vous l’expliquons en détail, mais nous conseillons ceci: ouvrez les fenêtres des zones opposées (qui sont les unes en face des autres) pour que le courant circule plus rapidement, remue et renouvelle l’air. 🌬

Orientation des logements et des portes

Pour optimiser les courants d’air, les portes et fenêtres doivent être orientées en fonction de la zone où se trouvent les pièces, leur climat et leur paysage.

Par exemple, dans les zones côtières comme celles des logements de Sonneil, la brise souffle généralement de la mer vers la terre ferme. C’est la raison pour laquelle nos propriétés sont face à la mer. 🌊

Un autre conseil est de placer les fenêtres vers le nord et le sud. Ainsi, vous facilitez la ventilation croisée, favorisez la brise naturelle et l’attirez à l’intérieur, surtout pendant l’été.

Choisissez les bonnes fenêtres

Des détails qui semblent sans importance, comme la forme de l’ouverture des fenêtres, influencent la façon dont le flux d’air entre dans le logement et circule à travers les pièces. 🏡

Par exemple, les fenêtres appelées clerestory ou triphorium, situées en haut du mur, facilitent l’effet cheminée. C’est-à-dire que l’air frais pénètre par les fenêtres basses, et la chaleur sort par les fenêtres hautes. 

Ventilation naturelle

Espaces de transition

Les terrasses, balcons, cloîtres et autres espaces ouverts au logement stimulent le flux d’air.

Profitez de la nuit

Les logements se refroidissent la nuit, parce que l’air frais remplace l’air chaud qu’elles émettent. Faites ce qui a toujours été fait: laissez les fenêtres ouvertes la nuit pour expulser l’air chaud et que les espaces soient frais pour le lendemain. 🌘

Types de ventilation naturelle

Lorsque vous recherchez la meilleure ventilation naturelle, il est important de connaître le fonctionnement des courants d’air. Voici les trois types:

Ventilation unilatérale

Il s’agit de placer des fenêtres sur un seul mur de la maison. C’est le type de ventilation naturelle le plus basique, qui est implanté dans de petites habitations avec peu de possibilités, dans des maisons où la ventilation croisée par limitations de structure n’est pas possible.

C’est la ventilation naturelle qui génère le moins de circulation d’air.

Ventilation croisée

C’est la plus courante, et on l’obtient lorsque les fenêtres ou les trous d’aération d’une habitation sont placés sur des murs opposés ou adjacents, permettant à l’air d’entrer des deux côtés, de traverser l’espace et de sortir dans la direction opposée.

Ce système est généralement utilisé dans les habitations et les bâtiments situés dans des zones à température élevée, car il crée une rénovation constante de l’air et réduit la température interne.

Ventilation naturelle

Ventilation par insufflation thermique

La ventilation par insufflation thermique repose sur l’air chaud qui monte et le froid restant dans les zones inférieures. L’air froid pénètre dans le logement par ces zones inférieures, devient progressivement plus chaud, s’élève et sort de l’espace par des ouvertures situées à un niveau supérieur, comme les fenêtres clerestory ou les mansardées. 

Pour que ce système fonctionne correctement, la température intérieure doit être plus élevée que l’extérieur, pour que ce soit efficace, car les courants d’air ne se produisent pas s’il y a une inversion thermique.

Conclusion: essayez de ventiler naturellement votre logement. C’est bon pour votre santé, pour votre maison et pour votre poche. Dans les propriétés de Sonneil, la brise de la mer atteint n’importe quel coin grâce à son emplacement privilégié.

Vivez la belle vie à l’air frais!